Que faire à l’arrivée de votre chiot

Que faire à l’arrivée de votre chiot

Il se peut que la séparation avec sa fratrie soit difficile et que le chiot pleure les premiers jours, ne le rassurer pas car cela amplifierait son stress. Soyez présent pour lui suffira !

Présentez-lui son panier qui sera placé à un endroit où il sera tranquille. Ne pas le placer à l’écart de la famille, ni dans un lieu de passage. Mettez-lui un ou deux jouets à disposition afin qu’il puisse se faire les dents et s’occuper…

Montrer lui aussi où se trouve la gamelle d’eau qui doit toujours être à disposition et fraîche.

Ne pas le surexciter et ne pas trop l’embêter, le chiot est un bébé qui a besoin de calme. Alors surtout quand vous avez des enfants, il est important de leur expliquer que le chien n’est pas une peluche. 

Restreindre l’espace au début, ne pas laisser toutes les portes ouvertes va lui permettre de ne pas se sentir trop perdu et cela va lui permettre de se sentir d’avantage en sécurité.

Dormir avec les premiers jours est conseillé pour lui faciliter l’insertion dans sa nouvelle famille. On peut aussi dormir au salon avec lui si l’on ne veut pas le prendre dans la chambre. La chambre n’est d’ailleurs pas un problème s’il ne dort pas dans le lit même pour un chien adulte, cela renforce le relationnel et pas la dominance !

I - La propreté :

Ne pas mettre de journal par terre, cela ne facilite pas l’apprentissage de la propreté bien au contraire.

Sortir le chiot toutes les deux à trois heures environ et d’une manière générale après un jeu, une sieste, un repas… Le prendre dans les bras et l’emmener à l’endroit voulu à l’extérieur. S’il fait, le féliciter exagérément.

S’il fait à l’intérieur, ne pas corriger ou lui mettre le nez dedans.

Je conseille le parc à chiot pour les moments où on ne peut faire attention à son chiot. C’est un bon outil d’éducation !!
Gardez toujours votre chiot à l’œil, c’est pour sa sécurité. 

II - Apprentissage du nom :

Tout d’abord, lui mettre un petit collier bien ajusté afin qu’il s’habitue, bien l’ajuster !

Mettre une longe de 3 à 4 mètres, s’éloigner du chiot et l’appeler joyeusement !

  • S’il vient, le féliciter exagérément et le caresser,
  • S’il ne vient pas, le ramener doucement à l’aide de la longe et féliciter quand il est là sans oublier la caresse,
     

Vous pouvez faire cet exercice plusieurs fois par jour 5 minutes d’affiler et dans toutes les situations du quotidien (intérieur, extérieur).

III - Le jeu :
Ne laisser que 2 jouets à disposition de votre chiot pour éviter qu’il ne détruise tout par la suite car plus il aura de jouets et plus il pensera que tout ce qui traîne est un jouet pour lui.

Attention de ne pas donner des objets trop petits ou dangereux comme des bouteilles en plastiques. Donner au chien ou au chiot des objets prévus pour eux et non pas des jouets pour les enfants. Pensez à retirer les jouets quand ils sont cassés afin d’éviter que le chien ne les ingères.

Ne pas donner d’objets que vous ne voulez pas qu’il détruise comme de vielles chaussures, car il ne fera pas de différences avec les nouvelles !

IV - La socialisation :

Emmenez votre chiot partout avec vous (gare, marché, école, ascenseur, bus…), tout ce que votre chien va être amené à voir dans sa vie afin qu’il n’est peur de rien. Car ce qu’il aura appris avant les 4 mois restera imprégné toute sa vie. Mais cette période est courte, alors faites un petit planning et ne réagissez pas s’il montre de la surprise devant quelque chose de nouveau, car vous risquez d’amplifier sa peur en voulant le rassurer. Le but est de l’habituer aux bruits afin qu’il ne s’effraie de rien une fois adulte.